Musculation

Comment éviter la stagnation en musculation ?

Stagnation en musculation : comment l'éviter ?

Salut mon ami, aujourd’hui nous allons parler de ce monstre qu’on appelle stagnation. La stagnation correspond au fait de ne plus voir de réels progrès malgré les efforts inchangés. Elle touche tous les pratiquants en musculation un jour ou l’autre, mais il faut savoir qu’elle n’est pas une fatalité. Au contraire, elle est une opportunité pour toi d’en apprendre davantage sur ton corps et sur la manière de le pousser encore plus loin. Mais alors, comment la combattre ?

En musculation, la clé pour éviter la stagnation est la variation. Par variation j’entends :

  • varier les exercices
  • varier les angles d’étirement et de contraction du muscle
  • varier le nombre de répétitions
  • varier les temps de repos
  • varier les charges de travail
  • varier le nombre de série d’un exercice
  • varier son alimentation

Mais une chose est importante : il faut varier régulièrement certes, mais pas trop souvent. L’important est de toujours choquer ton corps. Pour cela, il faut le laisser s’habituer un tout petit peu à quelque chose, et changer ce quelque chose immédiatement. Je te recommande donc de changer de programme de musculation environ tous les mois, voire un peu moins. J’entends par là, changer les exercices principalement, mais aussi changer le nombre de répétitions par séries, le nombre de séries, ainsi que les temps de repos. Tu peux aussi de temps en temps faire des séances à poids léger en séries longues afin de recruter une partie différente de tes fibres musculaires.

Lorsque la motivation est en baisse, c’est excellent d’apporter quelque chose d’inhabituel. Ce sera à la fois bon pour ton mental, et bon pour ta croissance musculaire. Ainsi, je te suggère par exemple de tester de faire quelques séances en superset.

Je prends l’exemple des pectoraux, il est important de les travailler sous tous les angles pour recruter aussi bien le haut que le bas, et aussi bien l’étirer en largeur que lui faire prendre de l’épaisseur. C’est pourquoi il faudra faire du développé incliné, des écartés à la poulie vis-à-vis, du papillon etc.

Faire varier ton alimentation sera aussi un outil efficace pour ne pas créer de routine démotivante mais aussi pour relancer ton mécanisme de lipolyse (brûler les graisses). C’est le principe même du CHEATMEAL (tu peux voir ma vidéo ici).

Tu l’as bien compris, faire varier absolument tout ce qui peut l’être dans ta pratique de la musculation est une clé pour une progression rapide et optimale. Alors bien entendu, il ne s’agit pas de nier qu’un pratiquant en musculation progressera moins vite au bout de 10 ans de musculation que lors de sa première année, mais il s’agit de comprendre qu’une progression reste toujours possible, quelque soit ton niveau. Il est facile de se laisser convaincre par des gens qui n’ont même pas essayé qu’au bout de quelques années, tu atteindras ton « niveau maximum ». Mais à cela je réponds BULLSHIT. Je m’y refuse. J’ai conscience du pouvoir qu’ont les « on-dit » sur nos propres croyances limitantes, et j’ai décidé, personnellement, d’aller voir par moi même jusqu’où mon corps peut aller, sans croire ce qu’on essaie de m’imposer. Les gens essaieront toujours de vous raconter une histoire, mais ce n’est pas la votre.

Montres leur.

Dans la meme veine

Sois le premier a commenter !

Laisse un commentaire